PARTAGER

SHAFAQNA – L’Imam Sajjâd fut souffrant lors de l’événement de Karbala, où l’Imam Husayn et ses compagnons ont été massacrés par les troupes Umeyyades. Il est rapporté qu’ils voulaient le tuer aussi, mais certains ont dit qu’il était gravement malade et cela lui suffisait[1]. Ils l’ont emprisonné alors avec les femmes et les enfants, et il l’ont amené à Kûfa.

Son arrivée à Kûfa
Suite à l’événement de Karbala, les survivants de la famille de l’Imam Husayn ont été captivés et amenés à Kûfa et à Shâm. Sur le chemin entre Karbala et Kûfa, les Umeyyades ont attaché les mains et le cou de l’Imam Sajjâd avec une chaîne, et puisqu’il était malade et qu’il ne pouvait pas se tenir, ils l’ont attaché à un chameau[2].

Certains historiens ont écrit que l’Imam Sajjâd aurait fait un discours à Kûfa, mais cela paraît presque impossible considérant la condition de Kûfa, la répression et la terreur que les agents du gouvernement appliquaient dans la société, et la peur que les habitants de Kûfa avaient du gouvernement, ainsi que leur malhonnêteté à l’égard d’Ahl al-Bayt, etc. En plus, les phrases qui sont attribuées à l’Imam Sajjâd, ressemblent beaucoup à ses phrases dans son discours dans la mosquée de Damas, il est donc possible que les événements soient confondus au cours du temps[3].

En tous les cas, Ibn Zîyâd, emprisonna l’Imam Sajjâd et les autres captifs de Karbala; il écrit ensuite des lettres à Yazîd afin de lui demander son ordre à propos des captifs. Yazid lui répondit, et lui demanda d’envoyer les captifs et les têtes des martyrs de Karbala à Shâm. Ibn Zîyâd, y envoya ainsi l’Imam Sajjâd et les autres captifs de Karbala, accompagnés de Muhaffar b. Tha’laba à Damas [4].

Son arrivée à Shâm

Après être arrivé à Shâm, l’Imâm Sajjâd fit un discours dans la mosquée de Shâm (Damas). Lors de ce discours il introduit son père (l’Imâm Husayn (a)),son grand-père (l’Imam ‘Ali (a)) et son arrière-grand-père (le Prophète (s)), et n’hésita pas à dénoncer Yazîd, son gouvernement et ses agents, ainsi que les propos que le gouvernement de Yazid avait diffusé contre son père et sa lignée. Il argua que son père n’était pas un kharijîte et ne voulait absolument pas briser l’union de la communauté musulmane; qu’il se leva en réponse de la sollicitation des musulmans afin de préserver l’Islam des innovations qui le menaçaient[5].

Son retour à Médine

L’Imam Sajjâd vécut 34 ans après l’événement de Karbala, et il essaya sans cesse de rappeler la mémoire des martyrs de Karbala.

Il est rapporté de l’Imam Sâdiq :

” L’Imam Zayn al-‘Âbidîn pleura quatre ans pour son père, faisant tous les jours le jeune, et toutes les nuits la prière. Lorsqu’on lui apporta à manger, il disait : le fils du Prophète (s) fut tué alors qu’il avait faim! le fils du Prophète (s) fut tué alors qu’il avait soif! et il répétait sans cesse ces phrases, en laissant couler des larmes qui se mélangeaient avec son repars, et ce fut ainsi jusqu’à la fin de sa vie” [6].

Les événements importants durant son époque

Suite à l’événement de Karbala et durant l’époque de l’Imam Sajjâd quelques mouvements ont eu lieu dont l’événement de Harra, le mouvement des pénitents et la révolte de Mukhtâr.

L’événement de Harra
Peu de temps après l’événement de Karbala, les musulmans de Médine ont organisé, en réaction contre les Umeyyades, le mouvement de Harra en 63 h.

Les habitants de la ville firent allégeance avec ‘Abd allah b. Hanzala (fils de Hanzala Ghasîl al-Malâ’ika); ils ont piégé 1000 personnes des Umeyyades d’abord dans la maison de Marwân b. Hakam, puis ils les ont rejetés de la ville[7]. L’Imam Sajjâd s’est retiré de ce mouvement dès le départ et n’y a pas participé puisqu’il en connaissait la fin et les conséquences[8].

Durant les jours très tendus de ce mouvement, Marwân (un des ennemis d’Ahl al-Bayt) alla auprès de ‘Abd allah b. ‘Umar et lui demanda de protéger sa famille chez lui, mais ‘Abd allah refusa. Marwân et chercha ainsi le secours auprès de l’Imam Sajjâd. L’Imam l’accepta généreusement et envoya les femmes et les enfants de Marwân, accompagnés de son fils, à Yanba’ (un endroit près de Médine[9].

Lors de cet événement, l’Imam Sajjâd accepta la charge de 400 familles durant le temps où la troupe de Muslim b. ‘Aqaba (le commandant de la troupe de Yazid dans l’événement de Harra) resta à Médine.

Le mouvement des repentis
Le mouvement des repentis fut un autre événement important suite à l’événement de Karbala et durant l’époque de l’Imam Sajjâd. Ce mouvement fut dirigé sous le leadership de Sulaymân b. Surad Khuzâ’ï. Les acteurs de ce mouvement cherchaient à rendre le gouvernement de la société à Ahl al-Bayt, donc à l’Imam Sajjâd. Mais il y pas eu de relation politique entre l’Imam Sajjâd et les acteurs de ce mouvement [10].

La révolte de Mukhtâr

La révolte de Mukhtâr fut le troisième mouvement important suite à l’événement de Karbalâ. Il existe des ambiguïtés à propos de la relation de l’Imam Sajjâd avec les acteurs de ce mouvement. Il est rapporté que Mukhtâr, après avoir réussi attiré des chiites de Kûfa, a cherché le soutien de l’Imâm Sajjâd, mais l’Imam ne l’a pas répondu [11].


Références

  1. Mufîd, vol. 2, p. 113; Tabarsî, ‘Ilâm al-Wara, vol.1, p. 469
  2. Shahîdî, Zindigîi ‘Ali b. Husayn, p. 51-52
  3. Ibid. p; 56-57
  4. Ibid. p. 58-59
  5. Shahîdî, ibid., p. 75
  6. Sayed b. Tâwûs, al-Luhûf, p. 290
  7. Shahîdî, ibid. p. 82-83
  8. Ibid. p. 86
  9. cf. Ibibd. p. 83
  10. Ja’farî, Tashayyu’ dar masîr e târîkh, p. 286
  11. Tûsî, Ikhtîâr Ma’rifat ar-Rijâl, p. 126

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here