PARTAGER

SHAFAQNA – Le Muslim Post : Après plusieurs mois de négociations, la rupture de convention qui lie la Belgique à l’Arabie Saoudite pour la gestion de la Grande mosquée de Bruxelles doit être validée cette semaine, selon les informations du quotidien belge l’Echo

Les autorités actuelles de la mosquée, désignées et payées par l’Arabie Saoudite, auront donc un an pour partir du bâtiment situé dans le parc du Cinquantenaire à Bruxelles. 

Lire aussi: Pourquoi l’Arabie Saoudite a-t-elle accepté de céder la gestion de la Grande Mosquée de Bruxelles?

La Grande mosquée de Bruxelles est suivie de près par les autorités belges. Il y a un an, un rapport officiel belge déplorait que de plus en plus de mosquées soient aujourd’hui « sous l’emprise du wahhabisme ». 

La mosquée de la capitale était particulièrement visée par cette critique, de part sa gestion par l’Arabie Saoudite. L’un de ses imams s’était vu retirer son titre de séjour en Belgique, l’année dernière, pour ses liens avec la mouvance salafiste.

Une commission d’enquête parlementaire avait recommandé en octobre de mettre un terme à la convention qui a confié la mosquée à l’Arabie saoudite en 1969. L’Arabie Saoudite a finalement accepté mi-janvier de renoncer à la Grande mosquée. 

Lire aussi: 20% de mosquées radicales en Bourgogne-Franche-Comté, vraiment ?

La gestion devrait désormais être confiée à une nouvelle entité parmi lesquels l’Exécutif des musulmans de Belgique et « l’ensemble des sensibilités et courants caractérisant l’islam et les musulmans de Belgique ».

Selon les informations de l’Echo, « des contacts diplomatiques ont dû être noués avec les autorités saoudiennes pour s’assurer que la rupture de la convention ne serait pas perçue comme un casus belli par les Saoudiens, la Belgique et l’Arabie saoudite ayant d’importantes relations économiques ».

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here