Football : l’équipe féminine d’Echirolles privée de finale parce que son entraîneuse porte le voile

70
PARTAGER

SHAFAQNA – Samedi, les filles du club de foot d’Echirolles auraient dû disputer la finale de la coupe Rhône Alpes en Savoie. Mais leur entraîneuse Essia Aouini ne veut pas retirer son voile. La ligue Auvergne-Rhône-Alpes lui a interdit d’être sur le banc de touche. Les joueuses ont donc refusé de jouer.

“C’est Essia qui nous a amenées en finale, on ne peut pas la jouer sans elle !” L’équipe féminine des 11-13 ans du club de foot de l’AS Surieux d’Echirolles est solidaire de son coach. Essia Aouini, étudiante de 19 ans, porte le voile depuis deux ans, par choix, dit-elle, et elle aime le foot.

Elle nous explique que jusqu’ici, elle n’a jamais eu de problème en portant le voile sur les terrains où elle accompagne son équipe tous les week ends. “Le problème” souligne-t-elle “c’est que quand on est arrivé en demi-finale, il y a eu des gens de la Ligue au match et ils ont vu que j’avais un voile. Pourtant, moi, je ne fais pas de prosélytisme. Je ne joue pas, je donne juste des instructions à mes joueuses, depuis le banc de touche.” Essia se dit déçue mais touchée que son équipe soit solidaire : “Je ne leur ai rien demandé. Elles ont décidé seules de ne pas jouer la finale. C’est dur mais moi, je ne peux pas retirer le voile. Il fait partie de moi.”

On s’en fiche, nous, qu’elle ait le voile ! (une joueuse de l’AS Surieux)

L’une des jeunes joueuses trouve que c’est injuste : ” On s’en fiche, nous, qu’elle ait le voile. Elle nous fait progresser et c’est ca qui compte, c”est ce qu’elle est !” Le président du club, bien implanté dans ce quartier sensible d’Echirolles, est sur la même longueur d’onde. “On a écrit à la Ligue de foot Auvergne-Rhône-Alpes pour leur expliquer, mais sans résultat.”

Renzo Sully, le maire communiste d’Echirolles, a, lui aussi, pris sa plume pour écrire carrément à Noël Le Graët, le président de la FFF, mais lui non plus n’a pas été entendu.

On ne peut pas déroger au règlement (Bernard Barbet, président de la Ligue régionale de foot)

Bernard Barbet, le président de la Ligue est lui aussi inflexible et se retranche derrière le règlement dans lequel on peut lire qu’est interdit tout port de signe ou de tenue manifestant ostensiblement une appartenance politique, idéologique, religieuse ou syndicale. “Voila ce qui est écrit” martèle Bernard Barbet “On ne peut pas y déroger. Je respecte le choix de cette jeune femme, bien que sur la photo qui figure sur sa licence, elle ne porte pas le voile… On est surtout désolé pour les joueuses. Ce qui leur arrive n’est pas de notre responsabilité”

Samedi, à la Motte-Servolex, en Savoie, la finale de la coupe Rhone-Alpes des 11-13 ans se jouera donc sans les filles de l’AS Surieux : “Tant pis” lâche Amar Benguedouar, le président du club “Qu’elles soient qualifiées pour la finale, c’était déjà super ! C’est comme si on avait gagné !”

Source : France Bleu

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here