En attendant l’Imam Al-Mahdi (p)

59
PARTAGER

SHAFAQNA – Le Prophète (P) affirme le caractère éternellement inséparable  du Coran et de la descendance prophétique :

“Je vous laisse deux choses grandioses. L’une d’elle est plus grande que l’autre : Le Livre d’Allah et ma descendance. Prenez garde dans votre conduite envers eux après ma mort. Ils ne se sépareront pas l’un de l’autre jusqu’à ce qu’ils reviennent auprès de Moi au bord de la Fontaine”.
Tant que le Livre d‘Allah sera bien lu, il y aura une personne appartenant à la descendance du Prophète (P) qui agira afin d’introduire le message divin aux gens, en suivant l’exemple du Prophète (p) et en agissant comme lui.
Nous vivons donc dans un état d’attente. La question qui se pose est : quelle est alors notre mission  en attendant l’Imam Al-Mahdi (p) ? Et que  sera  notre responsabilité   afin de préparer le terrain à son gouvernement   ? En observant le mouvement de l’Imamat, nous constatons que la mission des Imams (p), des pères d’Al-Mahdi (p), était de répandre l’Islam dans le monde, et ce dans leurs Hadîths, dans leurs recommandations, dans leurs leçons, et dans leurs conduites afin que toutes les qualifications et les concepts de l’Islam soient à la disposition des Musulmans. Lorsque ce fut son époque, l’Imam Al-Mahdi (p) a rempli sa mission et, avant  son occultation, il a, en réponse à une question, donné cette recommandation : “Quant aux affaires à venir, référez-vous aux transmetteurs de nos Hadîths”. En effet, il n’y a rien concernant l’Islam, l’interprétation du Coran et de la Sunna, qui ne leur aurait pas été transmis à un point où les gens avaient à leur disposition tous les jugements légaux concernant les affaires islamiques.
Notre responsabilité à l’ère de l’Occultation majeure    
C’est ainsi que, selon la Volonté d’Allah, commença l’occultation majeure. Mais, malgré l’absence de l’Imam (p), les affaires islamiques que les imams (p) avaient traitées étaient toujours à la disposition des gens. En fait, il est du devoir de tout musulman et de toute musulmane, mais aussi de tout savant et de tout ouléma, qui sont les héritiers des prophètes et des imams (p) et les porteurs des dépôts qu’ont laissés les messagers (p), de transmettre leur savoir aux gens. Ils doivent tous se référer au Coran, à la Sunna, et au patrimoine des Imams de la Maison Prophétique (p). A cet égard, un  Hadîth du Prophète (P) prévient et menace les oulémas qui restent assis chez eux sans remplir leurs mission: “Lorsque les innovations commencent à apparaître, le savant doit présenter son savoir au public, sinon il aura la malédiction d’Allah”.
En effet, nous devons agir pour répandre les valeurs de l’Islam en tant que culture, mode de vie et d’action  partout dans le monde, chacun selon son niveau de culture, ses moyens et ses conditions. Allah, à Lui La Gloire et La Puissance, a chargé chaque personne qui connaît une qualification légale ou un concept islamique de la responsabilité de les expliquer et de les enseigner aux gens. Ce qui importe, en plus de l’invocation et de la demande à Allah de hâter l’avènement de l’Imam Al-Mahdi (p), c’est aussi de s’incliner à la volonté divine en appliquant et répandant les vraies valeurs de l’Islam, afin de construire de vraies sociétés islamiques partout dans le monde.
Nous ne devons pas limiter notre action à attendre la sortie de l’Imam (p) et qu’il se mette à répandre les valeurs de l’Islam dans le monde. En fait, nous devons porter ces valeurs au fond de soi, les appliquer et les répandre nous-mêmes pendant son occultation, réalisant ainsi un mouvement islamique ouvert à toutes les dimensions de la vie.
Une autre responsabilité s’impose à nous: l’injustice domine ce monde, des peuples subissent l’oppression des tyrans, et il est de notre devoir de rétablir la justice et la charité parmi les hommes, puisqu’Allah nous ordonne de le faire. Il nous demande d’être justes avec tous afin de réaliser le grand but de l’Imam Al-Mahdi (p). Nous devons soutenir toute cause juste dans le monde, appuyer tout peuple qui revendique ses droits en particulier et la justice en général, qu’il soit musulman ou non, puisqu’Allah, à Lui La Puissance et La Gloire, n’accepte pas l’injustice vis-à-vis des gens même s’ils sont mécréants. Un Hadîth raconte, à ce propos, qu’  « Allah, le Très-Haut a révélé à un Prophète qui vivait sous le règne d’un tyran : «  Va retrouver ce tyran et dis-lui que je l’ai rendu roi pour qu’il empêche les plaintes des opprimés de Me parvenir. Je ne M’abstiendrai pas de les assister même s’ils étaient des mécréants ». Il nous est illicite d’assister toute personne qui traite injustement les gens et usurpent leurs droits dans tous les domaines de la vie.
Dans ce monde, Allah a nommé une catégorie de gens «  Al-Mustad’afînes » (les opprimés ou les déshérités). Ce sont les personnes dominées par les Etats arrogants. Nous devons nous soucier des causes et des problèmes de ces opprimés, les soutenir et les aider. En effet, le 15 Shaaban est leur jour, puisqu’Allah les désigne dans le Coran quand Il dit : ((Mais Nous avons voulu favoriser ceux qui avaient été opprimés sur la terre, Nous avons voulu en faire des chefs, en faire des héritiers)) [28:5]
A cela s’ajoutent d’autres actions qu’Allah nous ordonne de faire durant l’occultation majeure de l’Imam Al-Mahdi (p). Nous devons agir pour répandre l’Islam et la justice partout dans le monde. Une fois l’Imam sorti, nous devons accourir vers lui et lui dire :
«  O notre Imam, O Argument d’Allah face à Ses Créatures, nous avons assumé toutes les responsabilités dont Allah nous a chargés ». Nous devons lui prêter serment d’allégeance, puisqu’en le faisant, nous le prêtons à la justice, au Message et à la cause d’Allah.
Gare aux prétentieux
Nous devons nous méfier de tous ceux qui essaient de tromper les gens sous prétexte  qu’ils sont les ambassadeurs de l’Imam Al-Mahdi (p) et qu’ils le rencontrent. Ce sont des imposteurs et des tricheurs. Ils exploitent les sentiments des gens et il nous  faut les décourager, les combattre, les écarter de la scène et œuvrer pour condamner leur mensonge. En fait, l’Imam Al-Mahdi (p) ne s’est jamais réuni avec personne depuis la fin de la période des ambassadeurs, par la suite,  les prétentions de ces imposteurs sont sans fondements.
De nos jours, nous attendons l’Imam (p) par l’action, par le message, par la justice et l’action sérieuse qui vise à rétablir la justice dans tous les domaines de la vie. Ainsi, nous soutenons tous ceux qui défendent une cause juste, même s’ils ont une opinion différente ou s’ils sont de religion différente puisqu’Allah veut que la justice règne sur tous les hommes.

«  O Allah, fais que nous voyions le visage noble et le front sublime (de l’Imam) ! Fais que nous soyions de ses partisans et de ses soldats ! O Allah ! Que Tes Bénédictions soient sur le chargé de Ton Ordre, le Juste, l’Attendu. Entoure-le  à sa sortie de Tes Anges les plus proches et assiste-le de l’Esprit-Saint, O Allah ! » 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here