PARTAGER

SHAFAQNA – Libération Champagne | par Jean-François LAVILLE : «  F rères et sœurs.  » L’expression peut sembler étonnante vu la diversité des dogmes. Elle a toutefois pris tout son sens, mercredi soir, dans la bouche de la pasteur Joëlle Wetzstein.

À côté d’elle, les responsables des communautés religieuses : orthodoxes, catholiques, juifs et musulmans. Face à elle, réunis à l’espace Argence, près de deux cents personnes parmi lesquelles le préfet de l’Aube, Thierry Mosimann, la sénatrice Évelyne Perrot, Élisabeth Philippon, adjointe au maire de Troyes, Bernard de La Hamayde, vice-président du conseil départemental, des religieuses, un imam, un recteur de mosquée, des prêtres et un public important.

Le département de l’Aube se distinguait déjà par l’organisation d’une cérémonie interreligieuse lors du 11 Novembre. Cette nouvelle initiative de vœux interreligieux vient s’y ajouter, poursuivant une tradition de dialogue entre les religions datant du travail remarquable réalisé dans le passé par le grand rabbin Samoun.

« Pas de paix si on se regarde en chiens de faïence »

«  Aujourd’hui encore, le groupe de dialogue interreligieux est extrêmement actif  », affirme Abdel Khalak El Harchaoui, le secrétaire de l’Union des communautés musulmanes de l’Aube (UCMA).

La pasteur souligne pour sa part «  les efforts et le travail commun menés pour promouvoir le «vivre-ensemble»  », sans oublier d’évoquer «  les incertitudes, les conflits et les menaces pour la paix  ». L’occasion pour Joëlle Wetzstein d’avoir «  une pensée pour les victimes de l’obscurantisme  ».

«  Bien entendu, il existe des préjugés considérables entre membres des communautés religieuses. Mais il faut casser ça ! On pourrait notamment le faire en réfléchissant sur les symboles de nos religions et leur signification pour la paix  », confie Mgr Marc Stenger, l’évêque de Troyes.

«  La paix, ajoute-t-il, on ne la fera que si on se rapproche, pas avec de la méfiance, pas en se regardant en chiens de faïence.  »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here