Demandé sur le Qibla

83
PARTAGER

SHAFAQNA – Le Grand Ayatollah Mohammad Fazel Lankarani répond la question sur ” Le Qibla “:

Question : j’étais entré chez mon ami, et l’avais demandé sur le qibla. J’ai accomplit ma prière, après m’avoir indiqué ce dernier, mais sans tenir compte de l’importance de la certitude. Que dit la loi dans ce cas ? Et qu’est-ce qu’on peut faire dans des pareils cas ?
Réponse :si tu avais cru aux dires de ton ami, ta prière est valable. Généralement il est obligatoire d’avoir la certitude sur le qibla. Mais au cas où cela est impossible ou si le temps de la prière devient insuffisant, on doit suivre la supposition la plus forte. Et s’il y a présomption entre les dires de ton ami et l’indication d’une boussole par exemple, il faut suivre l’indication de la boussole.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here