Comment gérer la fièvre chez l’enfant

Votre enfant s’est réveillé au milieu de la nuit inconsolable ? Il semblait chaud au toucher, vous prenez rapidement sa température et là : 39,5° ! Naturellement, vous êtes inquiets pour votre enfant. Faut-il appeler immédiatement son médecin ? Faut-il se précipiter aux urgences ? Voici quelques conseils utiles et réponses aux questions que vous pouvez vous poser sur les enfants fiévreux.

43
PARTAGER

SHAFAQNA – Votre enfant s’est réveillé au milieu de la nuit inconsolable ? Il semblait chaud au toucher, vous prenez rapidement sa température et là : 39,5° ! Naturellement, vous êtes inquiets pour votre enfant. Faut-il appeler immédiatement son médecin ? Faut-il se précipiter aux urgences ? Voici quelques conseils utiles et réponses aux questions que vous pouvez vous poser sur les enfants fiévreux.

Quand une fièvre n’est très probablement pas grave

  • Rappelez-vous, la fièvre est une réponse naturelle de votre corps à une infection, et non pas nécessairement un signe que quelque chose de grave est en cours.
  • La fièvre peut élevée n’est généralement pas grave, facile à traiter et peut facilement attendre le matin pour être évalué par votre médecin.
  • La fièvre entre 38,5 et 39,5° n’est généralement pas grave, elle peut attendre jusqu’au matin pour être évalué.
  • La haute fièvre (40°) ou plus qui descend rapidement à 37,8/38,5° n’est généralement pas sérieuse et peut attendre jusqu’au matin.

Donc pour l’instant, ne vous précipitez pas à appeler votre médecin. Lisez ce paragraphe, essayez de traiter la fièvre puis appelez votre médecin pendant les heures de bureau.

Attention toutefois car, il sera nécessaire d’appeler un médecin assez rapidement dans certaines situations.

Quand appeler en urgence votre médecin

Voici les situations qui justifient habituellement un appel urgent à votre médecin. Si aucunes de ces types de fièvres de l’enfant correspondent à votre situation actuelle, alors vous n’avez probablement pas besoin d’appeler votre médecin.

  • Si votre enfant est âgé de 6 semaines ou moins, et qu’il a une fièvre de 38,5 degrés ou plus, cela peut être considéré comme une urgence médicale. Votre médecin doit évaluer votre enfant assez rapidement, que ce soit pendant les heures ouvrables ou dans une salle d’urgence après les heures. Avant votre départ, assurez-vous de confirmer la fièvre de l’enfant avec un thermomètre rectal (si disponible) avant de contacter votre médecin.
  • Les nourrissons âgés de 7 semaines à trois mois avec une fièvre de plus de 38,5° justifient un rendez-vous avec votre médecin dans les prochaines heures. Vous n’avez généralement pas besoin de contacter votre médecin au milieu de la nuit dans cette situation si le cabinet ouvre le matin. Essayez dans un premier temps de traiter la fièvre et contactez votre médecin au réveil si bébé semble toujours aussi mal.
  • Si votre enfant de tout âge a un ou plusieurs des symptômes suivants, vous devriez probablement appeler votre médecin immédiatement:
    • Fièvres de 40° ou plus qui ne baisse pas malgré les traitements
    • Léthargie – La léthargie fait référence à un enfant mou, sans vie, qui ne répond pas ou ne veut pas établir un contact visuel.
    • Irritabilité – Un enfant vraiment irritable va pleurer pendant des heures avec un minimum d’interaction verbale et étant presque impossible à consoler.
    • Méningite – Les symptômes sont une forte fièvre, raideur de la nuque ou des douleurs dans le dos de la nuque, des vomissements, des maux de tête, lumière qui fait mal aux yeux. Avant de contacter votre médecin, vous devriez rechercher d’autres symptômes, comme la toux, des vomissements, des éruptions cutanées, etc.

La fièvre est-elle forcement dangereuse ?

Non, beaucoup de parents ont cette idée fausse que la fièvre est systématiquement une mauvaise chose et qu’elle est un signe sous-jacent de maladie grave. Ceci n’est pas vrai. La fièvre de l’enfant est une réaction normale et saine du corps face à une maladie. Le système immunitaire du corps libère des produits chimiques qui augmentent la température du corps. Cela fait partie du processus normal de lutte contre l’infection.

Dois-je traiter une petite fièvre ?

Non, la petite fièvre est utile dans la lutte contre l’infection. Elle aide le système immunitaire de votre enfant à se construire et à se défendre plus facilement lorsqu’il est attaqué par des infections. Vous ne devez traiter une fièvre seulement quand  votre enfant ne la supporte pas.

Top 3 des causes qui provoque une fièvre

Si votre enfant a de la fièvre, elle est sûrement due à une de ses trois causes :

Infection virale

Ceci est la cause la plus fréquente de fièvre chez les enfants. Les exemples sont: la roséole , le rhume , la grippe , coxsackie (main, fièvre aphteuse), la varicelle , la cinquième maladie , ainsi que beaucoup d’ autres. La plupart des virus ne sont pas dangereux. Il suffit d’attendre plusieurs jours pour que la fièvre baisse et s’arrête d’elle-même car de toute façon elle n’est pas traitable avec des antibiotiques.

Infection bactérienne

Quelques exemples : l’infection de l’oreille , infection des sinus , la pneumonie, infection de la vessie et l’angine streptococcique. La fièvre provoquée par ce type d’infection bactérienne peut être traitée avec des antibiotiques, bien que le traitement puisse généralement attendre le lendemain pour contacter votre médecin.

Dentition
Les poussées dentaires peuvent provoquer de la fièvre chez l’enfant, bien que généralement elle ne dépasse pas les 38,5.

Traiter la fièvre

  • Première étape : aérer bien la pièce car laisser votre enfant dans une pièce chauffée et étouffante n’est pas une bonne solution. Le pièce doit se trouver à température ambiante.
  • Deuxième étape : enlever les couches superflues de vêtements afin que la chaleur puisse se disperser plus facilement. Pensez également à bien hydrater votre enfant (tétée ++ ou eau)
  • Un bain tiède et relaxant : Si votre enfant apprécie le bain alors celui-ci lui fera le plus grand bien. Attention, il s’agit de lui donner un bain à une température adapté à sa fièvre soit -2° en dessous sa température. Un bain trop froid risque de lui provoquer des convulsions. Vous pouvez y ajouter des plantes antipyrétiques et relaxantes, telles que : Achillée Millefeuille, Bourrache, fleur de Sureau, Camomille, Lavande, Saule…
  • Homéopathie : vous pouvez utiliser un traitement classique : Belladona 4CH  ou d’Arnica 4CH, à raison de 5 granules au 2 heures.
  • Le doliprane restera, pour moi, la dernière solution à apporter à l’enfant mais il peut être utilisé (avec parcimonie).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here