PARTAGER

SHAFAQNA – Oumma : Logés à la même enseigne dans une Chine inflexible, voire même de plus en plus hostile à l’égard des religions, qui vient de donner un nouveau tour de vis aux restrictions religieuses, la Bible et le Coran sont désormais introuvables sur les sites chinois de vente en ligne, passés à la trappe de la censure depuis le 30 mars dernier.

La main de fer de Pékin qui, d’ordinaire, s’abat sur les Ouïghours, la minorité musulmane de la province autonome du Xinjiang persécutée dans l’indifférence générale, en criminalisant notamment la lecture du Noble Coran, frappe aujourd’hui la communauté chrétienne, comme le rapporte l’AFP.

Une communauté envahie par l’anxiété devant la disparition inquiétante de son livre sacré sur les principaux sites du e-commerce, tels que Dangdang, le leader en la matière, ou encore Jingdond, et qui redoute fort qu’elle augure de bien sombres présages : l’interdiction pure et simple de la Bible et le retour en force des autodafés.

Lire aussi: Une traduction coranique est morte dans une prison chinoise

Lire aussi: Chine : les Corans confisqués chez les musulmans de Xinjiang

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here