PARTAGER

SHAFAQNA – Le Muslim Post | par Yunes Bel Hadj : Les dons à destination de l’Union juive française pour la paix (UJFP) ne passeront plus par PayPal. L’opérateur de paiement en ligne a bloqué l’accès de son service à l’organisation française et indiqué, sans expliciter le cas de l’UJFP, que « PayPal a une tolérance zéro pour l’utilisation de (sa) plateforme de paiement sécurisée pour faciliter les activités illégales. »

Pour Dominique Natanson, militant actif de l’UJFP, « cette fermeture de compte fait partie d’une offensive menée à partir d’officines israéliennes relayées en France par la fachosphère ‘républicaine’. Il s’agit d’un désir de censure de toute critique de la politique israélienne. » Pour lui, « cela montre que BDS est efficace, que BDS leur fait peur car BDS dénonce l’apartheid israélien sur un mode pacifique et convaincant, pour une grande partie de l’opinion. »

PayPal refuse de fournir ses services aux Palestiniens

Dans un communiqué, l’UJFP dénonce la toute-puissance du « lobby sioniste » qui « cherche à contre-carrer la campagne internationale BDS. » Les actions contre les associations comme l’UJFP « s’inscrivent dans la campagne internationale de dénigrement de la campagne BDS et de toutes les organisations y adhérant, consistant à vouloir faire passer comme ‘antisémite’ l’appel légitime au boycott », continue l’Union juive française pour la paix.

Lire aussi: Le mouvement BDS pour les droits des Palestiniens nominé pour le Prix Nobel de la Paix

La direction de l’UJFP indique qu’elle exigera « évidemment de plus amples explications de la part de PayPal, basé dans un pays où la liberté d’expression (…) est tenue comme sacrée. » L’Union juive française pour la paix se réserve même « la possibilité d’intenter des actions en justice. »

En mars 2015, PayPal s’était installée en Israël en acquérant CyActive, une firme de cybersécurité, filiale d’ebay, pour 60 millions de dollars. De quoi s’attirer les foudres des associations pro-boycott. Mais la société américaine a toujours été dans le viseur du mouvement BDS pour avoir refusé, depuis ses débuts, de fournir ses services aux Palestiniens vivant sous occupation militaire israélienne.

Un think tank créé pour combattre BDS

En début d’année, PayPal avait fermé le compte de l’Association France-Palestine Solidarité (AFPS) avec, pour seule explication, « la nature » des activités de l’association. L’AFPS avait été placée sur la liste des vingt organisations pro-BDS dont les responsables ont été interdit d’accès aux territoires que contrôle le gouvernement israélien. L’association indiquait qu’un think tank, le Zachor Legal Institute, avait été créé spécifiquement pour combattre la campagne BDS.

Désormais privée de PayPal, l’UJFP a indiqué avoir « trouvé d’autres solutions de paiement en ligne sécurisées. » Elle continue son appel aux dons, invitant les sympathisants à passer par le site HelloAsso ou à donner directement par chèque ou virement bancaire. « On ne nous fera pas taire, on ne nous asphyxiera financièrement. Ils rêvent ! », résume Dominique Natanson.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here