PARTAGER

SHAFAQNA – Lucas Godignon/L’Express.fr : L’annonce du “bébé du Nouvel An” autrichien, venu au monde le 1er janvier avant 1 heure du matin, a attiré des commentaires racistes envers le nouveau-né et ses parents musulmans.

La nouvelle devait attendrir, elle a attiré la haine. Dans la nuit de dimanche à lundi, peu avant 1 heure du matin, la petite Asel est née à Vienne, en Autriche. Sa photo, dans les bras de sa mère, une femme musulmane qui porte le hijab, a été partagée par l’association viennoise des hôpitaux, qui l’a présentée comme “le bébé du Nouvel An”.

Les journaux ont repris l’annonce. Ils n’étaient pas prêts pour la vague de commentaires qui s’est abattue sous leurs publications.

“J’espère une mort subite du nourrisson”, a notamment commenté un internaute, alors qu’un autre appelait à “expulser immédiatement cette racaille”, rapporte le New York Times. Ces réactions haineuses sont notamment apparues sous les publications Facebook du journal gratuit autrichien Heute. Les messages ont été supprimés, mais certains pourraient justifier des poursuites à l’encontre de leurs auteurs pour incitation à la haine, a précisé le média.

Ce très mauvais accueil fait à la petite Asel, doublé d’attaques envers ses parents, a fait réagir le secrétaire général de l’antenne locale d’une organisation de charité catholique, Klaus Schwertner. “Dans la première heure de sa vie, cette adorable petite était déjà la cible d’une incroyable vague de commentaires en ligne violents et haineux”, a-t-il écrit mercredi sur Facebook. Assortie d’une photo tendre du bébé avec ses parents, la publication a depuis été partagée plus de 13.500 fois, et plus de 16.000 personnes ont choisi d’y répondre avec un cœur, l’un des emojis avec lesquels Facebook permet de réagir à un message.

Cette fois, les commentaires étaient bienveillants. “Je sais que ça n’en a pas toujours l’air… mais il y a tant de beauté et d’amour dans le monde”, a écrit une internaute, citée par le New York Times.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here