Nahj-al-balagha (La voie de l’éloquence)

41
SHARE

Nahj al-Balāgha (en arabe: نهج البلاغه ; La Voie de l’Éloquence) est une anthologie de paroles et écrits de l’Imam Ali (a), compilée par al-Sayyid al-Radī à la fin du 4ème siècle H. (achevée en 400 / 1009-1010). Les critères pour sélectionner les dictons étaient l’éloquence des paroles. L’éloquence dans cette compilation est à un niveau si élevé que al-Sayyid al-Radī – grand poète, un homme distingué de la littérature et maître de grandes oeuvres – a considéré cette compilation comme un honneur pour lui-même.

Nahj al-Balāgha est divisé en trois parties: les sermons, les lettres et les énoncés. Tout au long des sermons, l’Imam (a) appelle les gens à obéir aux ordres de Dieu et d’abandonner les interdictions; dans ses lettres, il conseille à ses agents d’observer les droits des individus. Kalimat al-Qisar [Les paroles courtes et profondes] de Nahj al-Balāgha constituent une collection d’expressions de sagesse, déclarée à l’apogée de l’éloquence.

Ce livre a été traduit en plusieurs langues et un certain nombre de savants chiites et sunnites ont écrit des commentaires à son sujet.
La date et l’intention d’écrire le livre
La date de compilation
Selon le rapport de Agha Buzurg Tehrani, Sayyid al-Radī a fini d’écrire le livre en 400 H.

L’intention d’al-Sayyid al-Radī pour réunions les mots de l’Imam Ali
Al-Sayyid al-Radī écrit dans l’introduction de Nahj al-Balāgha:

“Au début de ma vie d’adulte, à l’aube de la jeunesse, j’ai commencé à écrire Khasa’is al-A’imma (خصائص الائمه) sur les caractéristiques des Imams, comprenant le compte de leurs vertus et les chefs-d’œuvre de leurs énoncés… à la fin du livre, j’ai rajouté un chapitre sur les paroles d’Amir al-Mu’minin Ali (a), ses conseils, ses énoncés, sans prendre en compte ses longs discours et sermons, et ses lettres détaillées.

Un certain nombre de mes amis et frères [spirituels], tout en étant stupéfiés de ses expressions délicates et épanouies, ont admiré le contenu de ce chapitre et m’ont demandé de réaliser un livre qui rassemblerait toutes de déclarations d’Amir al-Mu’minin, comprenant ses diverses paroles tels que ses sermons, ses lettres, ses conseils, et ses traités éthiques. J’ai répondu à leur appel”.

Nommer Nahj al-Balāgha
«Nahj» signifie “chemin lumineux”, Nahj al-Balāgha donc signifie «chemin lumineux de l’éloquence». Dans la préface du livre, al-Sayyid al-Radī déclare:

J’ai appelé ce livre Nahj al-Balagha (La Voie de l’Éloquence) parce qu’il ouvre les portes de l’éloquence à celui qui le lit et parce qu’il appelle ceux qui le cherchent … Dans ce livre, il y a de merveilleuses discussions sur tawhid (l’unicité de Dieu), et “‘adl” (la justice) et la dissemblance de Dieu le Très-Haut à toute créature ; dans la manière dont il est écrit il y a à étancher tout soif [de connaissance], à guérir tout malade [de l’impiété] et à supprimer tout doute et hésitation de cœur.

Chaykh Muhammad ‘Abduh, l’ancien mufti de l’Egypte et un savant sunnite, a écrit dans l’introduction de son commentaire sur Nahj al-Balāgha: «Je ne connais pas un meilleur nom [pour ce livre] capable à indiquer mieux son sens … Il n’est pas dans ma compétence de décrire ce livre mieux que ce que ce nom indique …».

Contenu de Nahj al-Balāgha
Al-Sayyid al-Radī rassemble les déclarations de l’imam Ali(a) en trois catégories et écrit : «Grâce à Dieu, j’ai rassemblé d’abord ses sermons merveilleux, puis ses lettres agréables, et enfin ses énoncés et ses [paroles sur les] bonnes manières (adab)».

Al-Sayyid al-Radī écrit dans la préface du livre, que si dans certains chapitres il y a des passages qui ne sont pas harmonieux entre-eux, c’est parce que ce qui a été prise en compte dans leur ordre, n’est pas la cohérence mais l’éloquence et la beauté. Il mentionne également que la raison de l’incertitude dans certains termes et phrases est la différence et divergences dans les diverses narrations rapportées.

Nahj al-Balāgha est donc divisé en trois parties: les sermons, les lettres et les paroles courtes et profondes (qidâr). Chaque texte appraît dans le livre par un numéro. Mais le nombre des textes de chaque partie peut être différent d’une édition à l’autre. Par exemple selon la numérotation de al-Mu’jam al-Mufahras li Alfaz ”Nahj al-Balāgha”, il ya 241 sermons, 79 lettres, et 480 énoncés dans ce livre.

Sermons
Nahj al-Balāgha est une encyclopédie de la culture islamique, comprenant les thématiques comme la théologie, le monde des anges, la création de l’univers, la nature de l’homme, les bons et les oppresseurs, les peuples, etc. Mais le point le plus important est que l’Imam (a) ne voulait pas enseigner les sciences naturelles et la zoologie ou expliquer les points philosophiques ou historiques. Son intention en mentionnant ces questions était le même que le Coran qui prêche, tout en utilisant des concepts tangibles et rationnels qui sont compréhensibles pour le public. Et ainsi il les prend peu à peu à la destination dont ils doivent arriver – devant Dieu le Tout-Puissant.

Dans ces sermons, lorsqu’il s’agit de la création du ciel, de la terre, du soleil, de la lune, des étoiles et des montagnes, l’Imam Ali (a) enseigne que ce que Dieu a donné aux créatures est le bien pur, mais ce sont les humains ingrats qui ne reconnaissent pas la vérité de ces bénédictions. Ils se détournent du chemin de Dieu vers le chemin du satan et utilisent la grâce divine pour provoquer le mal et la sédition. Lorsque qu’il s’agit de l’histoire du peuple du passé, l’Imam (a) enseigne aux gens que l’histoire est un miroir dans lequel on peut voir le reflet du passé et du vécu et on peut en tirer des leçons ; mais ce serait qui, qui en tirerait des leçons? Il invite les gens à regarder les traces de qu’ont fait les peuples du passé, les peuples disparus et endormis sous la terre; il invite les gens à suivre les bonnes actions de ces peuples et à éviter les mauvaises œuvres que ceux-ci ont effectuées, ce qui les a conduit à l’anéantissement.

Tout au long de ces prédications, l’Imam (a) réfléchit aussi à ses compagnons, à leurs états et à leurs actes, et tout à coup un tas de tristesse et de chagrin envahit son cœur; cela lui arrive quand il tourne son regard clairvoyant des gens qui sont assis au pied de sa chaire à ceux du passé, du temps du Prophète (s) et de ses compagnons sincères et croyants qui préféraient la victoire de la religion aux avantages de ce monde grâce à leur pure croyance en Dieu et au jour de la Résurrection. Il (a) se tourne alors vers son auditoire et se demande de ce qui leurs est arrivé après moins de trente ans de ce temps – un espace aussi court – pour que certains prétendants être musulmans se soit assis sur le siège des vrais musulmans? Des gens qui sont attirés par ce monde et qui ont oublié Dieu et désobéissent leur Imam. Il se demande où sont passés ceux qui étaient fiers et honorés d’avoir donné des martyrs et ceux qui souhaitent tomber en martyr sur le chemin de Dieu? Il se demande pourquoi ces gens qui se sont rassemblés autour de lui préfèrent le confort au martyre sur le chemin de la foi et essaient de passer cette tâche religieuse à quelqu’un d’autre? Il réfléchit à l’égalité et le sacrifice de soi des musulmans au début d’islam, quand les gens préféraient les autres à eux-mêmes et essayaient de se protéger et s’épargner des corruptions et des richesses matérielles de ce monde. Il se demande pourquoi ces gens sont devenus (à con époque) des gardiens des trésors mondains et des adorateurs du monde d’ici-bas?

Ceux-ci et des dizaines d’autres réflexions de ce genre constituent le contenu des sermons de l’Imam Ali (a) dans ce livre.

Lettres
Les lettres rassemblées dans ce livre sont constituées, pour la plupart, des ordres adressés aux dirigeants; elles sont souvent à propos de sujets comme : comment traiter les gens et comment protéger le trésor public ; comment considérer les avantages de la société dans les dépenses, etc. Cependant, le ton et le contenu de ces lettres ne sont pas comme si elles étaient écrites par le gouverneur de la moitié du monde à cette époque-là ; mais elles reflètent plutôt les préoccupations d’un parrain gentil, âgé et expérimenté qui a l’intention d’enseigner à ses jeunes enfants comment combattre les problèmes au cours de la vie.

aphorismes
Dans cette partie du livre, une sélection des paroles courtes et sages de l’Imam Ali (a), ses conseils et ses réponses aux questions sont rassemblés

LEAVE A REPLY